Le Réveil Lozère 08 septembre 2021 a 12h00 | Par AgraPresse en collaboration avec le Réveil Lozère

Le Caf appelle l'État à soutenir les investissements de prévention

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Dans un communiqué du 26 août, le Caf (FNSEA, JA, APCA, CNMCCA) a appellé le gouvernement à statuer rapidement sur la réforme du système de gestion des risques (assurance récolte, FNGRA) pour aboutir à « une réforme ambitieuse dès cette année ». « Les décisions du gouvernement [...] sont urgentes et capitales », et l'attente des producteurs et des filières est « immense », a déclaré le CAF, citant les aléas qui se sont succédé depuis le printemps (gel, pluies et inondations, orages, incendies). Alors que les arbitrages interministériels sont attendus en septembre - notamment sur le montant des fonds publics qui seront alloués à la réforme, son mode de financement, les conditions d'indemnisation et la gouvernance - le Caf appelle également l'Etat à soutenir les agriculteurs dans leur adaptation aux changements climatiques. « Ils doivent être accompagnés dans leurs changements de pratiques et dans les investissements nécessaires », a conclue le communiqué.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

En passant la brique de lait demi-écrémée à 0,80 € en magasin (contre 0,76 € auparavant, NDLR), nous arrivons à payer les producteurs 430 € les 1000 l. Par contre, je ne dégage aucune marge, si ce n’est les 10 % d’Égalim

explique Michel Biero, directeur Achats Lidl France, qui souhaiterait voir ses concurrents lui emboîter le pas.