Le Réveil Lozère 13 avril 2022 a 09h00 | Par Marion Ghibaudo

Le CDL de Florac se réjouit des nombreux projets de territoire

Mardi 6 avril, à Mas-de-Val, a eu lieu l'assemblée générale du comité de développement local de Florac, chapeauté par la chambre d'agriculture. L'occasion de revenir sur les projets et la belle dynamique agricole et économique du territoire.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Mardi 6 avril, à Mas-de-Val, a eu lieu l'assemblée générale du comité de développement local de Florac, chapeauté par la chambre d'agriculture. L'occasion de revenir sur les projets et la belle dynamique agricole et économique du territoire.
Mardi 6 avril, à Mas-de-Val, a eu lieu l'assemblée générale du comité de développement local de Florac, chapeauté par la chambre d'agriculture. L'occasion de revenir sur les projets et la belle dynamique agricole et économique du territoire. - © Marion Ghibaudo

Pour la première réunion en présentiel depuis deux ans, les adhérents de la CDL étaient ravis de se retrouver à Mas-de-Val. Et pour innover, les élus ont décidé d'inviter des partenaires, venus présenter leurs idées, projets et investissements concernant la structuration du territoire.
« Ce comité a été créé par les agriculteurs et pour les agriculteurs », a rappelé Denis Pit, le président du CDL, dans son discours d'ouverture, qui s'est satisfait de la diversité des sujets traités par la CDL, et du fort maillage territorial.
Projet d'atelier découpe, essais agronomiques, développement de l'agrotourisme, ou liens entre producteurs et fromageries pour les collectes de lait : la matinée aura permis de balayer de nombreux sujets.
« Le pôle de Florac suit près de 560 exploitations, et la moitié d'entre eux sont en diversification économique », a pointé Samuel Delpuech, conseiller en développement territorial au pôle de Florac de la chambre d'agriculture. « En 2021, nous avons accompagné treize installations de jeunes agriculteurs et dix autres sur leurs projets d'installations : pour le moment, il y a une vraie compensation entre les créations, les transmissions et les départs en retraite sur les exploitations », a souligné le conseiller en développement territorial. « Et les sollicitations sur le sujet sont en hausse », se réjouit Samuel Delpuech. Pour les élus et les conseillers, la diversité des projets présentés est un vrai atout pour pérenniser les activités économiques sur le territoire.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Grâce aux reports de stock de l’année 2021, la majorité des éleveurs et éleveuses sont sereins pour cet hiver mais sont préoccupés par la possibilité que l’année 2023 puisse ressembler à 2022, auquel cas les bilans fourragers seraient loin de l’équilibre

rapporte la dernière note agro-climatique de l’Idele (Institut de l’élevage), publiée le 17 novembre.