Le Réveil Lozère 03 février 2021 a 09h00 | Par Marion Ghibaudo

Le Cerfrance Lozère innove et présente ses références économiques en ligne

Mardi 26 janvier, le Cerfrance Lozère a présenté ses références économiques. Un rendez-vous annuel qui se déroule habituellement en présentiel. Au vu de la crise sanitaire actuelle, le Cerfrance Lozère a décidé de dématérialiser sa présentation.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Didier Cayroche, Nathalie Velay, Patricia Granat, Annabelle Barthélémy-Dubost exposent les références économiques via un webinaire.
Didier Cayroche, Nathalie Velay, Patricia Granat, Annabelle Barthélémy-Dubost exposent les références économiques via un webinaire. - © Marion Ghibaudo

Résultats de la ferme Lozère et de l’actualité agricole dans son ensemble étaient au menu de ce webinaire de près d’une heure et demie. Et qui a largement intéressé puisque une cinquantaine de participants se sont connectés à l’événement.
En présence de Patricia Granat, présidente du Cerfrance Lozère et de Denis Laporte, directeur de la structure, les résultats ont été analysés. « Cette présentation sous forme de webinaire est à l’image de tout ce qui a été vécu dans les bureaux du Cerfrance depuis un an, c’est-à-dire qu’il a fallu s’adapter en permanence », a souligné Patricia Granat dans son mot d’introduction. Didier Cayroche, Nathalie Velay et Annabelle Barthélémy-Dubost ont analysé les données durant le webinaire.
Avant d’entrer dans le vif du sujet, les présentateurs du Cerfrance Lozère ont dévoilé un panorama de l’évolution de la ferme Lozère depuis une décennie, suivi d’une première analyse de l’impact de la crise de la Covid-19 sur les résultats de l’année 2020. « Nous allons aussi présenter ce que cette crise peut engendrer comme évolution sur les modes de consommation et au niveau de la production », a détaillé Patricia Granat.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La tentation d’arrêter l’élevage n’est plus taboue

Écrivent les présidents de la chambre régionale d’agriculture de Bretagne dans une longue lettre ouverte rendue publique le 26 novembre et adressée au ministre de l’Agriculture et aux élus de la région.