Le Réveil Lozère 04 mars 2020 à 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Le Cerfrance renforce sa présence territoriale

Mardi 3 mars, le Cerfrance Lozère a tenu son assemblée générale annuelle à l’espace Jean Jaurès de Mende, en présence d’Hervé Demalle, président du réseau Cerfrance.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Marion Ghibaudo

L’assemblée du Cerfrance, qui a rassemblé une centaine de personnes, s’est tenue en trois temps : une présentation de la bonne conduite du Cerfrance, suivie des évolutions statistiques de la ferme Lozère sur ces dix dernières années. La matinée s’est terminée par une description du réseau Cerfrance et du lien fort qu’elle souhaite préserver avec ses adhérents par hervé Demalle.
« Notre complémentarité avec l’ensemble des partenaires nous permet une bonne activité », a relevé la présidente du Cerfrance, Patricia Granat. Un Cerfrance dynamique et diversifié, a souligné Denis Laporte, directeur du Cerfrance Lozère lors de sa présentation. « La solidité de l’association et la bonne gestion des comptes ne font pas de doutes », a loué Patricia Granat lors de sa présentation.

Une expertise qui dépasse la comptabilité
« L’un de nos objectifs est de maintenir des pôles sur le territoire, en lien avec des acteurs comme la chambre d’agriculture », a par ailleurs souligné le directeur. Une proximité visible via les travaux que le Cerfrance Lozère a engagés, notamment à Saint-Chély-d’Apcher dans l’acquisition d’un bâtiment en propre : « Nous espérons y déménager les bureaux de notre pôle local dès 2021 ». De plus, l’organisme est déjà en recherche de solutions analogues pour son pôle de Marvejols.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1550, du 5 mars 2020, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Depuis des semaines, un éleveur perd 150 euros par animal vendu.

a dénoncé le bureau du Berceau des races à viande du Massif Central (Brav, regroupant 22 départements).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui