Le Réveil Lozère 08 juin 2022 a 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Le Civam Empreinte à nouveau récompensé

Le Civam Empreinte a de nouveau été sélectionné pour être soutenu lors du second appel à projet de la fondation Daniel et Nina Carasso.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Le Civam Empreinte a de nouveau été sélectionné pour être soutenu lors du second appel à projet de la fondation Daniel et Nina Carasso.
Le Civam Empreinte a de nouveau été sélectionné pour être soutenu lors du second appel à projet de la fondation Daniel et Nina Carasso. - © Gilles Ehrmann/Illustration

Le Civam Empreinte a été créé en 2007 avec l'objectif de rassembler éleveurs et bergers souhaitant développer leurs connaissances sur le pâturage des milieux semi-naturels, la conduite du troupeau, la commercialisation, etc. Pour développer ces savoirs, le Civam réunit régulièrement ses adhérents sur les fermes, où des échanges de points de vue ont lieu. À cheval sur l'Aveyron, l'Héraut, le Gard et la Lozère, ce réseau compte plus d'une vingtaine d'adhérents dans les quatre départements.

Diffuser largement
des connaissances
Le premier appel à projet annuel de la Fondation Daniel et Nina Carasso date de 2020. Déjà, à l'époque, le Civam Empreinte avait été l'un des lauréats du programme, leur permettant de financer en partie leur projet de diffusion des connaissances. Désormais, alors que l'appel à projet est entré dans sa troisième et dernière année, le Civam Empreinte est de nouveau mis en lumière au titre de la sélection de la seconde année. Ce qui leur permet de poursuivre leur objectif de « redonner vie à l'élevage pastoral ». Les adhérents du Civam constatent, depuis quelques années, la perte de savoirs et savoir-faire liés à l'élevage pastoral, un type d'élevage traditionnel inscrit dans l'histoire des causses et des Cévennes. Cependant, des bergers et éleveurs souhaitent renouer avec cette tradition du pastoralisme, inscrite dans le temps long ; et pour mieux comprendre les traditions, les échanges sont importants, histoire de redonner vie à ces coutumes. Le Civam Empreinte intervient pour accompagner les envies de ces bergers et éleveurs, et aider à diffuser plus largement les connaissances vers des éleveurs, des jeunes en apprentissage ou en cours d'installation.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les mots ont agacé, parce qu’ils ont sans doute été trop forts

regrette Loïc Guines, président de l’Agence bio et référent bio pour l’Apca dans une interview avec Agra presse parue le 17 juin.