Le Réveil Lozère 20 novembre 2019 a 09h00 | Par Mélodie Comte

Le Cluster herbe ou comment rassembler tous les acteurs dans le même pré

Le Cluster herbe a réuni ses porteurs de projets pour un petit tour d’horizon des projets en cours en faveur du développement des filières agricoles et agroalimentaires.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Le Cluster herbe rassemble des scientifiques, des conseillers, des producteurs, des coopératives et des industries autour de la valorisation de la ressource en herbe.
Le Cluster herbe rassemble des scientifiques, des conseillers, des producteurs, des coopératives et des industries autour de la valorisation de la ressource en herbe. - © MC

L’herbe, une ressource indispensable en élevage, sur laquelle repose des filières agricoles entières. Agriculteurs, chercheurs, conseillers, coopérateurs, industriels… tous sont réunis au sein du Cluster herbe. Cette plateforme collaborative fait émerger, accompagne et promeut les projets de valorisation économique, environnementale et sociale des produits et services basés sur la ressource herbagère du Massif central. En bref, le Cluster herbe est une « grande marmite » dans laquelle prennent forme des projets au service de la ressource herbagère et de ceux qui l’emploient. Le 14 novembre dernier, ses membres se sont donné rendez-vous à Lempdes (63) pour une grande journée durant laquelle plusieurs résultats de projets labellisés ont été présentés.

Préserver, entretenir, cultiver
« La durabilité des systèmes repose sur l’herbe ». Jean-Baptiste Coulon de l’Inra ouvre cette journée centrée sur l’herbe en rappelant combien la ressource est précieuse au cœur du Massif central. Elle représente par ailleurs plus de 85 % de la surface agricole. Que l’on soit éleveur de vaches allaitantes ou laitières, de moutons ou de chèvres, en bio, en conventionnel ou sous AOC, l’herbe est la base de l’alimentation. Pourtant, ces derniers temps, sa culture est régulièrement mise à mal, la faute aux sécheresses répétitives.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1535, du 21 novembre 2019, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Les plans stratégiques nationaux doivent rester des documents de programmation stratégiques traduisant les choix politiques des États membres

estime la France, et non pas comme le montrent les premiers échanges avec la Commission européenne des documents d’« un niveau de précisions et de justifications extrêmement élevé.»