Le Réveil Lozère 26 octobre 2022 a 11h00 | Par Le Réveil Lozère en collaboration avec Agrapresse

Le CNGRA propose la reconnaissance totale ou partielle dans 11 départements

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Réuni le 18 octobre, le Comité national de gestion des risques agricoles (CNGRA) a proposé d'avancer le versement des aides au titre du régime des calamités à 11 départements d'élevage fortement affectés par la sécheresse, a annoncé le ministère de l'Agriculture dans un communiqué le 18 octobre. Interrogé, le vice-président de la FNSEA Joël Limouzin a précisé que le CNGRA propose de reconnaître « de façon entière » deux départements : la Haute-Loire et l'Aveyron. Et qu'il propose de reconnaître « de façon partielle » neuf autres départements : l'Ardèche, la Drôme, le Cantal, le Lot, la Lozère, le Rhône, le Puy-de-Dôme, le Tarn et la Loire. Un nouveau CNGRA est prévu le 28 octobre pour valider cette liste et envisager d'ici là d'éventuels « ajustements » en cas de « trous dans la raquette », a précisé M. Limouzin. La FDSEA du Cantal a d'ores et déjà annoncé, dans un communiqué le 19 octobre, qu'elle demanderait l'élargissement de la pré-reconnaissance des calamités à « la zone de la Châtaigneraie » en plus des zones Est et Centre du département.
Dans les secteurs qui obtiendront officiellement la pré-reconnaissance au CNGRA du 28 octobre, les éleveurs recevront un acompte de 50 % de leur indemnisation début novembre. Le solde sera versé en décembre. Pour les autres départements touchés par la sécheresse, le traitement des dossiers aura lieu en décembre pour une finalisation « au plus tard au début de l'année 2023 », selon le ministère. Par ailleurs, le CNGRA a reconnu en calamités agricoles 27 départements au titre du gel d'avril 2022 « pour un montant total de 76,3 millions d'euros d'indemnisations prévisionnelles, essentiellement en arboriculture », a indiqué le ministère. Le CNGRA a aussi reconnu 11 départements pour les orages de grêle de mai et juin « pour un montant de 1,8 MEUR d'indemnisations prévisionnelles » en pertes de fonds.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Je reste persuadée que les cartes sur lesquelles s’appuient l’expertise des prairies ne reflètent pas les pertes réelles de fourrage par la méthode des indices de pousse de l’herbe

a déclaré Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture, alors que les calamités agricoles 2022 sont en cours de paiement auprès des agriculteurs concernés.