Le Réveil Lozère 24 mars 2021 a 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Le Cniel lance un challenge laitier

Ovinpiades, épreuves de pointage en bovin… Toutes les filières agricoles ou presque avaient leur challenge lycéen. En filière laitière, rien n’était jusqu’à présent proposé aux élèves.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Ovinpiades, épreuves de pointage en bovin… Toutes les filières agricoles ou presque avaient leur challenge lycéen. En filière laitière, rien n’était jusqu’à présent proposé aux élèves.
Ovinpiades, épreuves de pointage en bovin… Toutes les filières agricoles ou presque avaient leur challenge lycéen. En filière laitière, rien n’était jusqu’à présent proposé aux élèves. - © Marion Ghibaudo

Ce vide est désormais comblé, puisque le Cniel a décidé de lancer son concours spécifique à la filière laitière, « Challenge France terre de lait des lycées agricoles ». Il s’adresse aux étudiants en première année de BTS Acse ou PA des lycées agricoles sur tout le territoire national.
En 2020, trois lycées ont « testé » ce nouveau challenge, avant son lancement national en 2021. Parmi les trois se trouvait le lycée agricole Terre Nouvelle à Marvejols, l’EPLEFPA de Pamiers et le lycée Les Vergers à Dol-de-Bretagne. Après cette phase de test qui s’est déroulée dans de bonnes conditions, et les retours des enseignants des lycées impliqués sur le déroulement du challenge, le Cniel a donc lancé officiellement ce nouveau concours. « C’est une compétition intéressante car elle permet aux élèves de comprendre une exploitation de A à Z : c’est une analyse en profondeur qui est demandée », souligne Nathalie Labonne, enseignante en zootechnie au lycée agricole Terre Nouvelle, « et ce concours les initie à la démarche, leur permet de savoir ce qu’est le Cniel ». Pour se préparer au mieux, avant les vacances, les élèves étaient conviés à une journée de formation avec les chercheurs associés au Cniel, sur le pâturage notamment.
Pour cette première année, 20 lycées se sont retrouvés en lice pour ce nouveau défi ; « 21 s’étaient inscrits mais pour cause de Covid-19, l’un des lycées a jeté l’éponge en janvier », a indiqué le Cniel.
L’objectif de ce défi est pour les élèves désireux de participer, de les « faire réfléchir autour d’une ferme laitière, pour mettre en avant une action mise en place par l’éleveur (installation, technique particulière…), rendant sa ferme plus pérenne et durable ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous ne pouvons plus assumer financièrement de payer l’intégralité des dégâts agricole pour tout le territoire, alors qu’il y a des zones où nous ne pouvons pas mettre les pieds

rappelle Willy Schraen, président de la FNC.