Le Réveil Lozère 01 septembre 2021 a 12h00 | Par Marion Ghibaudo

Le concours du broutards revient à Aumont-Aubrac

Samedi 25 septembre, le concours du broutard revient s'installer à Aumont-Aubrac, après une année sans concours pour cause de crise sanitaire mondiale.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Samedi 25 septembre, le concours du broutard revient s'installer à Aumont-Aubrac, après une année sans concours pour cause de crise sanitaire mondiale.
Samedi 25 septembre, le concours du broutard revient s'installer à Aumont-Aubrac, après une année sans concours pour cause de crise sanitaire mondiale. - © Aurélie Pasquelin/Illustration

« Une journée conviviale et qui rassemblera les éleveurs » : c'est ce qu'espère Josiane Compain, membre de l'Arda, l'association organisatrice du concours. Organisé traditionnellement le dernier samedi du mois de septembre, le concours poursuit donc sa tradition entamée il y a plus de 40 ans.
L'Arda (association rurale de développement agricole) et la section ovine de la FDSEA seront au rendez-vous pour les routiniers concours d'agnelles BMC et de broutards, agrémentés d'une vente d'animaux gras (à partir de 10 heures du matin), dont la première édition s'était tenue en 2019, pour les 40 ans du concours. Il y a deux ans, l'idée était de « mettre en avant les compétences d'engraisseurs des éleveurs locaux et de permettre aux acheteurs, bouchers et supermarchés de se fournir localement, avec de la viande de qualité », selon l'Arda. L'ambition, pour cette deuxième édition, est restée la même. « Les retours des gens sur cette première vente étaient très positifs, donc on va continuer sur notre lancée », a assuré Josiane Compain.
En 2019, la participation s'est, au total, élevée à une quarantaine d'éleveurs et 250 animaux. Un beau score que l'Arda espère bien renouveler cette année. Quatre sections sont attendues sur la vente de bêtes grasses : génisses croisées Aubrac charolaises, vaches Aubrac, les vaches limousines et les fleurs d'Aubrac.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous ne pouvons plus assumer financièrement de payer l’intégralité des dégâts agricole pour tout le territoire, alors qu’il y a des zones où nous ne pouvons pas mettre les pieds

rappelle Willy Schraen, président de la FNC.