Le Réveil Lozère 23 juin 2021 a 09h00 | Par Marion Ghibaudo

Le congrès de la FNO à l'automne et à Limoges

Michèle Boudoin, présidente de la fédération nationale ovine, a présenté les points forts du prochain congrès le 17 juin, lors d'une conférence de presse à la ferme.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Une délégation de la FNO conduite par Michèle Boudoin était chez Jean-François Dubaud, président de la FDO 87, pour parler du prochain congrès.
Une délégation de la FNO conduite par Michèle Boudoin était chez Jean-François Dubaud, président de la FDO 87, pour parler du prochain congrès. - © NP

Jeudi 17 juin, Jean-François Dubaud, président de la FDO 87, accueillait une délégation de la FNO, dont la présidente Michèle Boudoin, sur son exploitation à La Bazeuge en Haute-Vienne. L'objectif : annoncer la tenue du congrès de la FNO le 7 septembre à Limoges, la veille du salon Tech-Ovin qui se déroulera à Bellac les 8 et 9 septembre. Son thème : « Adaptation de l'élevage aux enjeux socio-économiques en étant attentif au contexte géopolitique ».
« Le congrès de la FNO s'est déplacé à l'automne sur décision du conseil d'administration pour se dissocier des autres congrès organisés au printemps et aussi pour capter plus facilement les politiques », explique Michèle Boudoin. Et puis, « c'est important pour nous, les membres de la FNO, de nous retrouver dans un moment apaisé. On a fait les récoltes, on a passé l'été, on y voit plus clair », ajoute-t-elle.
« En 2020, nous avons eu très peur à Pâques, quand la sortie des agneaux était menacée. La réactivité de la filière a permis d'éviter le pire », rappelle Michèle Boudoin, soulignant que « malgré cette tension, les prix à la production ont été corrects et continuent de se maintenir ». Elle évoque la baisse actuelle des disponibilités en agneaux en France et un peu partout dans le monde, ou encore la hausse de matières premières dédiées à l'alimentation qui risque d'impacter les coûts de production. La question du Brexit, qui n'est toujours pas tranchée, demande également d'être vigilant, d'autant plus que le Royaume-Uni signe des traités avec des pays extérieurs qui pourraient être dangereux pour le marché ovin au sein de l'Union européenne...
Lors du congrès, toutes ces questions et bien d'autres seront évoquées.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous considérons que la règle de répartition se doit d’évoluer au regard de la réalité économique

a indiqué l’Élysée lors d’un échange avec la presse concernant le nouveau paquet climat de la Commission le 23 juillet.