Le Réveil Lozère 24 juin 2020 a 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Le conseil départemental abonde son budget

Ce vendredi 19 juin, en session, le conseil départemental a voté une décision modificative du budget primitif 2020. Le contexte de crise sanitaire et économique suite au Covid-19 et le récent épisode cévenol des 11 et 12 juin auront un impact certain sur les finances du département.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Ce vendredi 19 juin, en session, le conseil départemental a voté une décision modificative du budget primitif 2020. Le contexte de crise sanitaire et économique suite au Covid-19 et le récent épisode cévenol des 11 et 12 juin auront un impact certain sur les finances du département.
Ce vendredi 19 juin, en session, le conseil départemental a voté une décision modificative du budget primitif 2020. Le contexte de crise sanitaire et économique suite au Covid-19 et le récent épisode cévenol des 11 et 12 juin auront un impact certain sur les finances du département. - © Marion Ghibaudo

« Nous devions déjà faire face à des baisses de recette avec le contrat de Cahors », souligne la présidente du département Sophie Pantel dans son discours d'introduction, et la crise sanitaire que la France vient de traverser fait prévoir de sombres perspectives d'avenir, a-t-elle prévenu.

Dépenses en hausse
en 2020
Lors de cette décision modificative, le conseil départemental a de nouveau abondé son fonds Covid fonctionnement de 700 000 euros. Le montant du fonds atteint désormais un montant d'1,7 millions d'euros. De plus, un fonds Covid investissement a été créé, doté d'un montant de 500 000 euros.
En plus de ces fonds, le conseil départemental a voté des hausses de budget notamment pour le budget du laboratoire, « pour des frais d'analyses pour la prophylaxie bovine et dans l'éventualité d'une sollicitation pour la réalisation de tests de dépistage du coronavirus ». Cette augmentation d'un montant de 65 000 euros est dû à un changement de méthode dans le cadre de la prophylaxie BVD. À compter de juillet 2020, cette dernière comportera des analyses virologiques et non plus sérologiques, comme pratiquées jusqu'alors.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La liste (ndlr publiée par la commission européenne) explique parfaitement pourquoi nous demandons depuis le premier jour qu’une étude d’impact complète soit réalisée

ont à nouveau dénoncé les organisations et coopératives agricoles de l’UE (Copa-Cogeca).