Le Réveil Lozère 26 octobre 2022 a 11h00 | Par Marion Ghibaudo

Le conseil départemental vote les orientations budgétaires 2023

Lundi 24 octobre, les élus de l'assemblée départementale se sont réunis à Mende pour voter la décision modificative n° 3 du budget et débattre des orientations budgétaires. Ces orientations du département s'inscrivent dans un contexte économique européen et national fortement marqué par l'enlisement de la guerre en Ukraine qui assombrit l'horizon économique, avec la menace d'une récession qui se précise dans les pays les plus dépendants du pétrole et du gaz russe.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Lundi 24 octobre, les élus de l'assemblée départementale se sont réunis à Mende pour voter la décision modificative n° 3 du budget et débattre des orientations budgétaires. Ces orientations du département s'inscrivent dans un contexte économique européen et national fortement marqué par l'enlisement de la guerre en Ukraine qui assombrit l'horizon économique, avec la menace d'une récession qui se précise dans les pays les plus dépendants du pétrole et du gaz russe.
Lundi 24 octobre, les élus de l'assemblée départementale se sont réunis à Mende pour voter la décision modificative n° 3 du budget et débattre des orientations budgétaires. Ces orientations du département s'inscrivent dans un contexte économique européen et national fortement marqué par l'enlisement de la guerre en Ukraine qui assombrit l'horizon économique, avec la menace d'une récession qui se précise dans les pays les plus dépendants du pétrole et du gaz russe. - © Marion Ghibaudo/Archive

La hausse de l'inflation mesurée par l'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) s'est poursuivie ces derniers mois, atteignant 6,6 % en août. Si cette inflation élevée est en majeure partie directement imputable aux prix de l'énergie, les autres composantes de l'inflation (services, alimentation, produits manufacturés) s'affichent toutes en progression. À noter également que des dépenses nouvelles imposées par l'État aux collectivités territoriales vont également impacter le futur budget 2023 : Ségur, avenant 43, augmentation du RSA (+4 %), etc. Enfin, outre l'impact du coût de l'énergie, l'inflation des biens est quant à elle encore tirée par les hausses enregistrées des prix à la production au cours du premier semestre 2022, qui se diffusent avec retard aux prix à la consommation. Toutes ces influences pèsent sur les orientations budgétaires et les décisions relatives au budget. En 2022, l'inflation totale évoluerait à 5,8 % en moyenne annuelle, selon les derniers chiffres publiés par l'Insee à la mi-octobre. Cette hausse de l'inflation a, elle aussi, un impact sur les décisions budgétaires que peuvent prendre les départements. Et s'inscrivent dans une période où, déjà, les départements sont « fortement fragilisés en raison d'un manque de visibilité » sur les financements probables et les montants alloués au département.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Grâce aux reports de stock de l’année 2021, la majorité des éleveurs et éleveuses sont sereins pour cet hiver mais sont préoccupés par la possibilité que l’année 2023 puisse ressembler à 2022, auquel cas les bilans fourragers seraient loin de l’équilibre

rapporte la dernière note agro-climatique de l’Idele (Institut de l’élevage), publiée le 17 novembre.