Le Réveil Lozère 13 janvier 2021 a 09h00 | Par RM

Le Copa-Cogeca salue l’accord malgré quelques inquiétudes

L’accord de sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne est actif depuis le 1er janvier 2021. En agriculture, la Copa-Cogeca trouve l’accord intéressant, même si l’organisme réserve son jugement sur certains points.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Pekka Juhana Pesonen, secrétaire général de la Copa-Cogeca.
Pekka Juhana Pesonen, secrétaire général de la Copa-Cogeca. - © C - Audiovisual Service – Lieven Creemers

Sans disposer encore de tous les éléments pour analyser en profondeur l’accord commercial sur les relations post Brexit conclu le 24 décembre par l’UE et le Royaume-Uni, les organisations et coopératives agricoles de l’UE (Copa-Cogeca), par la voix de leur conseiller François Guérin, saluent le texte qui « garantit l’absence de droits de douane et de quotas tout en permettant un maintien de l’intégrité du marché intérieur ».
Toutefois, des inquiétudes subsistent concernant notamment les clauses de sauvegarde. « Les dispositions inscrites dans l’accord restent encore vagues, et nombre de questions restent en suspens », relève François Guérin. Il se demande à la fois « quel sera le mécanisme d’activation de ces mesures de sauvegarde, l’année de référence ou encore la procédure qui sera privilégiée pour mener à bien le suivi (soit sur une base hebdomadaire, ou bien mensuelle ?) ». Avant de préciser qu’« il est crucial de s’assurer qu’elles sont bien activées et surtout au moment opportun. Cela demande un suivi scrupuleux. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Nous considérons que la règle de répartition se doit d’évoluer au regard de la réalité économique

a indiqué l’Élysée lors d’un échange avec la presse concernant le nouveau paquet climat de la Commission le 23 juillet.