Le Réveil Lozère 20 mars 2019 a 15h00 | Par LE REVEIL LOZERE

Le coût de la prédation estimé à 80 000 euros par loup et par an (Inra)

Le coût annuel de la protection des troupeaux et de l’indemnisation est estimé à 80 000 euros par loup, selon Michel Meret, directeur de recherche à l’Inra qui présentait ces chiffres le 14 mars, lors de la journée Grand angle ovin organisée par l’Idele.

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Dans le détail, les coûts de protection supportés par les pouvoirs publics sont les plus importants, suivis par les mesures de protection financées par les éleveurs eux-mêmes. Les indemnisations représentent le plus petit poste. « Un budget exponentiel et non tenable », déplore Michèle Boudoin, présidente de la FNO (éleveurs ovins). Car, bien que « la France soit le pays ayant mis en œuvre les mesures de protection les plus élaborées », elle détient aussi le « record d’Europe du nombre d’animaux prédatés chaque année », relate le chercheur.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.