Le Réveil Lozère 04 mars 2020 à 09h00 | Par Marion Ghibaudo

Le CRPF organise une session sur la gestion forestière en Lozère

Vendredi 28 février dans la salle Urbain V de Mende, le centre régional de la propriété forestière a organisé une après-midi autour de la gestion forestière. Le syndicat lozérien de la forêt privée s’est associé aux débats avec son président, Denis Pit.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Aurélie Pasquelin

Cette session d’information a, cette année, pris une forme différente de la traditionnelle organisation comprenant une présentation des organismes, suivie d’un débat. Les spectateurs ont d’abord visionné le documentaire « Le temps des forêts » réalisé par François-Xavier Drouet en 2018, avant de poser leurs questions à Loïc Molines, ingénieur responsable de l’antenne du Centre régional de la propriété forestière (CRPF) en Lozère, à Jean-Yves Magaud, technicien animateur au CRPF et à Denis Pit, président du syndicat lozérien de la forêt privée.
« C’est un documentaire à charge contre la gestion des forêts », reconnaît Jean-Yves Magaud, mais selon lui, ce documentaire qui met en lumière la part sombre de la filière a aussi permis d’ouvrir le débat avec les spectateurs.
« Cela nous a aussi servi à dédramatiser la situation lozérienne qui n’est pas aussi mauvaise que les endroits montrés dans le documentaire », note Jean-Yves Magaud. Le documentaire, à portée nationale, arrête sa caméra en Limousin, en Alsace et dans les Landes, notamment. Et montre les ravages pour la biodiversité de monocultures d’essences et de coupes rases dans ces régions.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1550, du 5 mars 2020, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

À la différence des éco-régimes, qui seront obligatoires pour chaque État, la stratégie « Farm to fork » ne l’est pas, mais elle va se décliner dans les plans stratégiques nationaux

Explique le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, dans un entretien accordé à Agra Presse le 26 octobre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui