Le Réveil Lozère 30 avril 2021 a 09h00 | Par GS

Le CRTE : le nouveau contrat unique entre l’État et les territoires

Fusion de contrats existants avec les collectivités, trois contrats de relance et de transition énergétique (CRTE) sont en cours d’élaboration sur le territoire. Explications.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Fusion de contrats existants avec les collectivités, trois contrats de relance et de transition énergétique (CRTE) sont en cours d’élaboration sur le territoire. Explications.
Fusion de contrats existants avec les collectivités, trois contrats de relance et de transition énergétique (CRTE) sont en cours d’élaboration sur le territoire. Explications. - © Aurélie Pasquelin/Illustration

Un contrat pour les subventionner toutes : c’est un peu la philosophie du tout nouveau contrat de relance et de transition écologique lancé fin novembre 2020. Rassemblant plusieurs contrats entre l’État et les différents échelons de collectivités, ce contrat global vise à faire le pont entre les annonces de 100 milliards d’euros du grand plan « France Relance » de 2020 à 2022 et des projets concrets sur les territoires. Depuis des années, les contrats entre les collectivités et l’État se sont en effet multipliés. En Lozère, un contrat de ruralité « Terre de vie » avait ainsi été signé en 2017 (accord-cadre entre État et collectivités territoriales). Il s’ajoutait au programme d’accueil des nouveaux arrivants en place depuis 2011, intitulé Lozère nouvelle vie et porté, lui, par le département. Plus récemment, ont été créés les « contrats de transition écologique » (CTE) signés en 2020 avec les trois pôles d’équilibre territorial et rural (PETR) du département, comme celui du pays du Gévaudan. « On attendait ce contrat unique dans la continuité des précédents » confirme Gaëlle Laurent, directrice de ce PETR.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous considérons que la règle de répartition se doit d’évoluer au regard de la réalité économique

a indiqué l’Élysée lors d’un échange avec la presse concernant le nouveau paquet climat de la Commission le 23 juillet.