Le Réveil Lozère 03 août 2022 a 09h00 | Par Agrapresse en collaboration avec le Réveil Lozère

Le décret sur les volumes prélevables publié « dans les prochains jours »

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Le décret relatif à la gestion quantitative de la ressource en eau en période de hautes eaux paraîtra « dans les prochains jours », a annoncé le 27 juillet au Sénat Marc Fesneau. Issu des travaux du Varenne agricole et de « la nécessité de rendre plus facile l'accès à l'eau », le texte encadrant les volumes d'eau prélevables « sera produit dans les prochains jours », a déclaré le ministre de l'Agriculture, répondant à une question de Pierre-Antoine Levi (Union centriste, Tarn-et-Garonne) sur la lutte contre la sécheresse. Marc Fesneau a par ailleurs admis le « besoin d'accélérer » sur l'objectif de « créer des retenues d'eau qui permettent de faire face à la dérégulation climatique » : « Avec le ministre [Christophe] Béchu, nous travaillerons pour, territoire par territoire, voir les projets qui sont prêts, pour qu'ils naissent, pour qu'ils se développent. Et là où il y a des blocages, que nous puissions lever les contraintes administratives, parfois de temporalité, parfois juridiques, pour avancer plus rapidement. » Interviewé le même jour par RTL, Marc Fesneau a développé l'idée de stocker l'eau en excès l'hiver pour s'en servir l'été : il s'agit de « déployer ça à partir de l'année prochaine pour avoir les premiers projets qui sortent de terre ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les attaques ne se calment pas et les gens sont à bout de nerfs

prévient Cécile Giboureau, porte-parole syndicale, soulignant que le troupeau de Guzet s’apprêtait à descendre d’estive.