Le Réveil Lozère 14 avril 2021 a 10h00 | Par AgraPresse

Le défi de la production laitière

Abonnez-vous Reagir Imprimer

La production laitière sera l'un des secteurs pour lesquels l'ambition européenne de porter la part de l'agriculture biologique à 25 % d'ici à 2030 devrait être le plus difficile à atteindre, estime dans une analyse du 6 avril la banque néerlandaise ING. La production laitière biologique de l'UE est encore assez faible avec environ 4 % en 2019 (contre environ 8 % pour le secteur agricole en général). Bien que la part de l'agriculture biologique dans le cheptel laitier de l'UE ait augmenté de 2012 à 2019 (avec un taux de croissance annuel composé de 6,7 %), une simple poursuite de ce taux de croissance ne serait pas suffisante puisque la part du lait bio ne se situerait qu'autour de 8 % en 2030, analyse ING. Et dans les grands pays producteurs de lait comme l'Allemagne, la France et les Pays-Bas, cette part ne se situe qu'entre 2,5 et 5,5 %. Parmi les principaux obstacles, selon la banque néerlandaise : les coûts et les risques liés à la transition et surtout la demande limitée de produits laitiers biologiques sur les marchés d'exportation, car c'est là que de nombreuses entreprises laitières réalisent une grande partie de leurs revenus.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Il est nécessaire que les particularités des projets agricoles soient prises en compte : la FNSEA et l’Apca poursuivront leur combat pour exclure les bâtiments à vocation agricole du dispositif

lancent les organisations dans un communiqué le 4 juin.