Le Réveil Lozère 03 février 2021 a 09h00 | Par AG

Le député Potier (PS) prépare un accord transpartisan contre l’accaparement

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Dominique Potier, député PS de Meurthe-et-Moselle, finalise « un texte de rassemblement », comme « première étape d’un processus législatif d’une loi foncière, notamment en s’attaquant à l’accaparement foncier agricole par le phénomène sociétaire. Dans un communiqué titré « loi foncière, acte I ! », il indique le contenu de cet « accord transpartisan » : il vise principalement à « consolider la transparence des marchés sociétaires », et à placer les sociétés « au même niveau de régulation que tous les requérants au nom du principe républicain d’égalité ». « Nous avons, à ce titre, officiellement sollicité le ministre de l’Agriculture afin qu’il saisisse le Conseil d’État sur le caractère constitutionnel des différents seuils de contrôle applicables au marché sociétaire ». Le député PS compte, avec d’autres collègues – y compris d’autres formations politiques, « des communistes aux républicains » – travailler à l’harmonisation des seuils de déclenchement des contrôles de l’agrandissement, pour qu’ils s’appliquent de la même façon aux sociétés foncières qu’aux exploitants agricoles.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
Prochaine breve

5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les engagements et les efforts fournis par tous les maillons de la filière semblent être reconnus et appréciés pour une grande partie des interrogés

se félicite Interbev (interprofession bétail et viandes), d’après un sondage publié le 24 février.