Le Réveil Lozère 09 décembre 2020 a 09h00 | Par B. Parret

Le déshumidificateur pour une bonne gestion des fourrages

L’installation d’un déshumidificateur permet, en moyenne montagne, de gérer au plus serré les temps de récolte.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Opter pour une alimentation à l’herbe tout en maîtrisant la récolte de façon optimale.
Opter pour une alimentation à l’herbe tout en maîtrisant la récolte de façon optimale. - © B. Parret

Le retour à une alimentation tout foin des laitières contribue au respect du cahier des charges des AOP Cantal et Salers et à renforcer l’image auprès du consommateur. Gagner en autonomie de travail et arrêter l’ensilage font aussi partie de ces choix. Pour se faire, le Gaec Merle, à Chalinargues dans le Cantal, mise sur le séchage en grange et une optimisation de la gestion avec l’appui d’un déshumidificateur.
« Compte tenu de nos productions fromagères, nous venons d’investir dans un système de séchage en grange cette année, en le finançant avec l’installation de panneaux photovoltaïque et la vente d’électricité, indique Jean Merle. Le déshumidificateur s’est rapidement imposé dans le projet. »
À 1 000 mètres d’altitude, il permet de récolter de mi-mai à octobre, sur des périodes très courtes d’un à deux jours. La famille Merle peut ainsi envisager trois coupes et faire du pâturage tournant avec le troupeau laitier. L’autosuffisance est assurée. Cela prémunit aussi contre les périodes caniculaires avec une récolte au meilleur moment. Pour la production de salers qui demande 120 jours de pâture, il est indispensable de poursuivre l’alimentation à l’herbe comme le stipule le cahier des charges.
La récolte peut être engrangée avec 50 % d’humidité. Ce taux sera réduit de moitié avec le déshumidificateur. « Cela demande de bien préparer les terres en amont avec les variétés que l’on souhaite, souligne Jean Merle. Il faut éviter le ray-gras, difficile à sécher. Un fourrage de très bonne qualité contribue à notre volonté d’obtenir un lait plus fromageable avec un taux butyrique plus élevé. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La liste (ndlr publiée par la commission européenne) explique parfaitement pourquoi nous demandons depuis le premier jour qu’une étude d’impact complète soit réalisée

ont à nouveau dénoncé les organisations et coopératives agricoles de l’UE (Copa-Cogeca).