Le Réveil Lozère 25 mars 2020 a 10h00 | Par SDFM

Le fermier, un acteur de l’environnement

Au début du mois de mars s’est tenu le 72e congrès de la section nationale des fermiers et métayers selon le thème « le fermier : un acteur de l’environnement ».

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Christel Janich

Ce sujet est devenu une préoccupation majeure de la société actuelle et par conséquent un sujet important pour les agriculteurs. Une délégation de la section départementale des fermiers et des métayers de la FDSEA Lozère est partie au Cap-d’Agde afin de réfléchir et de débattre sur cette thématique. Cette réflexion s’est notamment organisée autour de deux groupes de travail. Le premier sur le thème de l’impact de l’environnement sur la relation bailleur-preneur et le second sur les outils de protection de l’environnement à la disposition de l’exploitant, notamment le bail rural à clauses environnementales et le contrat de prestation de services environnementaux. Les représentants de la section ont ainsi pu partager leurs problématiques et pratiques départementales (parc national, zone littorale, Natura 2000…) avec les autres congressistes.
Ces derniers ont aussi pu assister le second jour à une table ronde afin de répondre à la question « statut du fermage et environnement : comment les concilier positivement ? ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
Prochaine breve

5 breve(s) � voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Si les choses en restent là, on devrait pouvoir maîtriser complètement cette épizootie, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas encore des semaines de travail

a souligné tout en prudence Fabienne Buccio, la préfète de Gironde et de Nouvelle Aquitaine, lors de ses vœux à la presse à Bordeaux, d’après l’AFP.