Le Réveil Lozère 29 juin 2022 a 15h00 | Par Marion Ghibaudo

Le festival du causse Méjean : pour découvrir la diversité du causse

Pour la première fois, les acteurs économiques et associatifs du causse Méjean se sont associés pour créer « le Festival du Méjean », du 3 au 8 juillet. L'idée étant de faire dialoguer grand public, agriculture et tourisme dans un même cadre.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Pour la première fois, les acteurs économiques et associatifs du causse Méjean se sont associés pour créer « le Festival du Méjean », du 3 au 8 juillet. L'idée étant de faire dialoguer grand public, agriculture et tourisme dans un même cadre.
Pour la première fois, les acteurs économiques et associatifs du causse Méjean se sont associés pour créer « le Festival du Méjean », du 3 au 8 juillet. L'idée étant de faire dialoguer grand public, agriculture et tourisme dans un même cadre. - © Marion Ghibaudo

Conférences, balades, expositions, musiques, visites de fermes... sont au programme de cette nouvelle semaine festive. Ce premier événement, que les acteurs engagés dans la démarche espèrent rapidement pérenniser, créé en partenariat avec l'Entente Interdépartementale des causses et Cévennes et l'agence d'attractivité touristique « Gorges causses Cévennes », est né de l'idée que le causse Méjean reste un territoire confidentiel.
Lorsque l'idée a été présentée en avril, une trentaine de partenaires a aussitôt sauté sur l'occasion. « L'objectif est de faire découvrir et connaître aux habitants locaux et touristes, la gastronomie, l'économie locale et les paysages de ce plateau calcaire », a expliqué Alain Argilier, chargé du tourisme et de la communication auprès de l'Entente interdépartementale des causses et Cévennes, lors de la conférence de presse de présentation du projet, jeudi 23 juin à Mende.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

En passant la brique de lait demi-écrémée à 0,80 € en magasin (contre 0,76 € auparavant, NDLR), nous arrivons à payer les producteurs 430 € les 1000 l. Par contre, je ne dégage aucune marge, si ce n’est les 10 % d’Égalim

explique Michel Biero, directeur Achats Lidl France, qui souhaiterait voir ses concurrents lui emboîter le pas.