Le Réveil Lozère 13 mai 2020 à 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Le fruitier des Cévennes : projets et générosité

Hélène Dubois, la patronne du Fruitier des Cévennes, perchée à Saint Germain de Calberte, a ce 4 mai, terminé avec succès une campagne de financement participatif pour lancer une nouvelle gamme de tartinades bio, 100 % fruits et sans sucre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le Fruitier des Cévennes lance une nouvelle gamme de confitures sans sucres.
Le Fruitier des Cévennes lance une nouvelle gamme de confitures sans sucres. - © Hélène Dubois

Objectif atteint : Hélène Dubois a récolté plus de 5 000 euros pour sa campagne de financement, lancée sur le site Miimosa. « Nous avons atteint et même dépassé le montant demandé avant la fin de la campagne », se satisfait Hélène Dubois. Ce sont plus de 80 contributeurs qui ont participé à faire de ce pari un succès. Les deux premières tartinades de cette gamme devraient être disponibles mi-juin pour la fraise et mi-juillet pour les abricots.
Ces espèces sonnantes et trébuchantes récoltées, Hélène Dubois sait déjà ce qu’elle va en faire : « cet argent va me servir à financer la certification Bio, une partie de la communication et l’achat de matériel comme une raffineuse et une cuve de cuisson », explique l’entrepreneuse sur la page de sa campagne.

Une idée qui lui trotte dans la tête depuis 2018
Son idée ? Que même les consommateurs qui ont du diabète ou des maladies les obligeant à faire attention à leur consommation de sucre, « ou juste parce qu’ils souhaitent faire attention à leur santé », puissent déguster ses douceurs. C’est, note la confiturière, une demande croissante des consommateurs à laquelle elle essaie de répondre. « Ces gens étaient frustrés mais gourmands quand même », dit-elle.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1560, du 14 mai 2020, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

À la différence des éco-régimes, qui seront obligatoires pour chaque État, la stratégie « Farm to fork » ne l’est pas, mais elle va se décliner dans les plans stratégiques nationaux

Explique le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, dans un entretien accordé à Agra Presse le 26 octobre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui