Le Réveil Lozère 07 juillet 2022 a 12h00 | Par RM

Le G7 et le Conseil européen renforcent leurs engagements

Alors que la guerre en Ukraine ne faiblit pas, les pays du G7 ont décidé, à l’issue de leur sommet des 26-28 juin en Bavière, de lancer avec la Banque mondiale, une Alliance mondiale pour la sécurité alimentaire. Suite à cette nouvelle initiative, ils se sont engagés à verser 4,5 milliards de dollars pour soutenir les populations les plus précaires.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Alors que la guerre en Ukraine ne faiblit pas, les pays du G7 ont décidé, à l’issue de leur sommet des 26-28 juin en Bavière, de lancer avec la Banque mondiale, une Alliance mondiale pour la sécurité alimentaire. Suite à cette nouvelle initiative, ils se sont engagés à verser 4,5 milliards de dollars pour soutenir les populations les plus précaires.
Alors que la guerre en Ukraine ne faiblit pas, les pays du G7 ont décidé, à l’issue de leur sommet des 26-28 juin en Bavière, de lancer avec la Banque mondiale, une Alliance mondiale pour la sécurité alimentaire. Suite à cette nouvelle initiative, ils se sont engagés à verser 4,5 milliards de dollars pour soutenir les populations les plus précaires. - © JC Gutner/Illustration

Face aux défis posés par la crise alimentaire mondiale dans le contexte de la guerre en Ukraine, les pays du G7 (Allemagne, France, Canada, Japon, Italie, Royaume-Uni, États-Unis) ont décidé, à l’issue de leur sommet du 26 au 28 juin (à Elmau, Bavière), de lancer, conjointement avec la Banque mondiale, l’Alliance mondiale pour la sécurité alimentaire. Dans ce nouveau cadre, ils se sont notamment engagés à verser 4,5 milliards de dollars (Md$) aux populations les plus vulnérables, ce qui portera à plus de 14 Md$ leur engagement commun en faveur de la sécurité alimentaire mondiale en 2022. Les pays du G7 ont réitéré, dans le même temps, leur appel à la Russie à mettre fin sans délai à son blocus des ports ukrainiens de la mer Noire et à la destruction des principales infrastructures portuaires et de transport, des silos et des terminaux céréaliers. Ils ont indiqué qu’ils intensifieront leurs efforts pour aider, à la fois, l’Ukraine à poursuivre la production de denrées agricoles en vue de la prochaine saison de récolte et à relancer leurs exportations agricoles vers les marchés mondiaux. Les pays du G7 ont ainsi précisé qu’ils soutenaient les efforts des Nations unies pour débloquer un corridor maritime à travers la mer Noire (dans le cadre d’une collaboration quadripartite avec l’Ukraine, la Russie et la Turquie). Ils ont également assuré qu’ils veilleraient à ce que les sanctions visant Moscou ne ciblent pas les denrées alimentaires et permettent la libre circulation des produits agricoles, y compris en provenance de Russie, et l’acheminement de l’aide humanitaire.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

J’ai singulièrement envie d’avancer sur le dossier des haies

avait déclaré Marc Fesneau, le 16 novembre lors de la remise des prix de l’Afja (journalistes agricoles).