Le Réveil Lozère 09 janvier 2019 a 09h00 | Par GDS48

Le GDS Lozère dresse le bilan de sa première année de formations

Du 10 au 14 décembre dernier se sont tenues les dernières formations 5mVet à destination des éleveurs bovins pour l’année 2018. L’occasion pour le GDS de revenir sur cette première année de formations 5mVet.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Après dix journées de formations 5mVet organisées dans le département en 2018, d’autres journées devraient avoir lieu en 2019.
Après dix journées de formations 5mVet organisées dans le département en 2018, d’autres journées devraient avoir lieu en 2019. - © GDS48

Pour la première année, le GDS Lozère organisant des formations 5mVet sut tout le département. En décembre, les dernières formations de l’année à destination des éleveurs bovins ont eu lieu. Pour cette occasion, deux nouveaux groupes d’éleveurs bovins, en partenariat avec les cabinets vétérinaires de Banassac, Saint-Geniez-d’Olt et de Mende, ont vu le jour autour du thème de cette première année « La santé du veau ».
Pour les éleveurs bovins qui avaient inauguré en mars les formations du GDS, ils ont pu profiter de matinées axées sur des rappels et approfondissements de notions vues à la première journée, et les mettre en application lors de deux visites d’élevage.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1492, du 10 janvier, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

À chaque attaque, tous les éleveurs doivent pouvoir accéder aux tirs de défense simples, voire renforcés, sans entrave

défend Claude Font, référent loup pour la FNO (éleveurs ovins, FNSEA).