Le Réveil Lozère 24 mars 2021 a 09h00 | Par AgraPresse

Le gouvernement annonce un suivi renforcé du recrutement en agriculture

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Les ministres de l’Agriculture et du Travail ont promis de suivre de près les difficultés de recrutement en agriculture, tant en ce qui concerne l’emploi saisonnier que l’emploi permanent, indique un communiqué commun le 11 mars. Julien Denormandie et Élisabeth Borne se sont réunis ce jeudi avec la FNSEA, la FNEDT (entreprises de travaux agricoles), l’UNEP (entreprises du paysage), ainsi qu’avec plusieurs opérateurs et organismes paritaires (Pôle emploi, Anefa, MSA Wizifarm…). L’objectif : échanger sur « les solutions concrètes » déjà en place ou à mettre en œuvre dans les territoires pour répondre aux problématiques de recrutement. Concernant l’emploi saisonnier pour la saison 2021-2022, alors que l’épidémie de Covid sévit encore, les ministres se sont engagés à organiser des « points régionaux » avec les opérateurs. Ces points seront organisés par les Draaf et les Direccte « au début du printemps » pour s’assurer que les besoins de main-d’œuvre sont pourvus, et ils concerneront notamment les travailleurs des pays tiers et détachés. Les deux ministres ont également proposé de finaliser une feuille de route pour l’emploi et saisonnier en agriculture. M. Denormandie a enfin confirmé une enveloppe de 200 000 euros pour le dispositif « L’agriculture recrute » de l’Anefa, selon le communiqué.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Le projet prévoirait, dans une phase de transition, l’accompagnement de chaque collaborateur et un soutien individualisé aux éleveurs

expliquait Danone dans un communiqué, suite à son annonce de la conversion de sa laiterie de Villecomtal-sur-Arros (Gers) en usine de boissons végétales.