Le Réveil Lozère 17 juillet 2019 a 09h00 | Par Le Réveil Lozère

Le gouvernement publie son barème indicatif annuel de la valeur des terres agricoles

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Le ministère de l’Agriculture a publié, dans un arrêté du 14 juillet, son barème annuel indicatif de la valeur vénale moyenne des terres agricoles, basé sur les chiffres des Safer et de la société de conseil Terres d’Europe-Scafr. Ce barème indique pour chaque secteur géographique (en divisant chaque département en plusieurs zones) la moyenne de prix « dominante » constatée sur l’année, le prix minimum et le prix maximum. Sans surprise, les terres d’élevage sont les moins chères (1 730 €/ha dans le Plateau de Millevaches, 2 010 €/ha dans le Morvan), suivies par les grandes cultures (9 280 €/ha dans la Beauce). Les prix en vignobles dépassent les 10 000 €/ha (18 000 €/ha dans le Bordeaux blanc, 32 000 €/ha dans le Bourgogne rouge), voire le million d’euros (6,2 M €/ha pour le Bourgogne grand cru).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.