Le Réveil Lozère 22 décembre 2020 � 09h00 | Par Marion Ghibaudo

Le groupement d’employeurs Margeride et vallée : un pari réussi

Le groupement d’employeurs sis à la Villedieu, constitué en 2018, a mis deux ans à trouver son rythme de croisière. En 2020 tout est en place, et les six agriculteurs se partagent un salarié sur leurs exploitations respectives, soutenus par Agri-emploi.

Abonnez-vous R�agir Imprimer
Arnaud Bestion (à gauche), président du groupement d’employeurs Margeride et vallée et son frère.
Arnaud Bestion (à gauche), président du groupement d’employeurs Margeride et vallée et son frère. - © Marion Ghibaudo

« L’avantage d’un groupement d’employeurs, c’est que l’on n’a pas la charge d’un salarié à l’année sur une exploitation, et c’est modulable entre les adhérents », explique Arnaud Bestion, président du groupement d’employeurs Margeride et vallée, qui se dit convaincu par cette formule. « Ce serait compliqué de revenir en arrière », déclare le président du groupement.
L’histoire commence en mai 2018, lorsque Arnaud Bestion participe à une réunion présentant les groupements d’employeurs avec d’autres agriculteurs de la Margeride. Intéressé par l’idée et son potentiel, Arnaud Bestion fédère les cinq autres agriculteurs présents à cette première réunion, et ils commencent les démarches pour constituer un groupement d’employeurs.
Arnaud Bestion a rapidement été désigné président du groupement. « Parce que je reçois tous les appels, du coup », s’amuse-t-il. Même s’il assure qu’aujourd’hui, « tout roule, et qu’il a très peu de coups de fil ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions �mises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se r�serve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et r�glements en vigueur, et decline toute responsabilit� quant aux opinions �mises,

En bref
Prochaine breve

5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Aujourd’hui, la zone des Landes malheureusement est condamnée à très court terme

A déclaré Marie-Pierre Pé, la directrice du Cifog (interprofession du foie gras), sur RTL le 8 janvier. Avec une quarantaine de nouveaux cas depuis le 8 janvier, l’épizootie d’influenza aviaire poursuit sa progression