Le Réveil Lozère 20 novembre 2019 a 09h00 | Par P. Dumont

Le Herd book Limousin adapte son offre de services

La campagne 2018-2019 du Herd-book Limousin a été marquée par la refonte de l’offre de services aux adhérents pour mieux s’adapter à leurs besoins. Et ce, dans un contexte toujours morose avec un nombre d’adhérents en recul.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Cyrielle Delisle

Courant 2019, après consultation de ses adhérents, le Herd-book Limousin a mis en place un nouveau mode d’adhésion sous forme de deux packs « Certification » et « Expertise ». La grande majorité a choisi d’aller au-delà de la certification seule en choisissant le pack Expertise. Pour Jean-Marc Alibert, il faut voir là « la confiance des éleveurs envers nos techniciens que ce soit pour du tri de génisses, des conseils d’accouplements, le choix des veaux pour la station nationale de qualification, et bien sûr le pointage adulte. » Pour autant, cette nouvelle organisation n’aura pas permis d’endiguer la baisse du nombre d’adhérents de 3 % cette année.

La certification continue de progresser
Avec toujours pour première cause à ce recul, les cessations d’activité et les démissions de Bovins Croissance qui n’ont pu être compensées par les 52 nouvelles adhésions enregistrées. Conséquence de cette chute, le nombre de vaches cotisantes recule également de 1,4 % pour s’établir à 70 606.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1535, du 21 novembre 2019, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

À chaque attaque, tous les éleveurs doivent pouvoir accéder aux tirs de défense simples, voire renforcés, sans entrave

défend Claude Font, référent loup pour la FNO (éleveurs ovins, FNSEA).