Le Réveil Lozère 29 mai 2019 a 08h00 | Par SC

Le marché des véhicules de tourisme boosté par les SUV

Petits ou gros, difficile d’échapper aux modèles SUV sur les routes. Alors que le marché automobile plafonne à moins de 2 % de croissance, ce segment affiche une croissance insolente de plus de 15 %.

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Le phénomène est mondial. Le SUV est le véhicule star de l’industrie automobile. À mi-chemin entre le monospace, la citadine et le 4x4, les véhicules SUV monopolisent aujourd’hui près de 35 % des ventes d’automobiles. Si le SUV rencontre tant de succès auprès des conducteurs, c’est grâce à ses caractéristiques hybrides. À travers le SUV, les constructeurs tentent d’imposer un nouveau standard de véhicule adapté à tous les conducteurs qu’ils soient citadins ou ruraux. Parmi les caractéristiques techniques communes à tous les SUV, on retrouve : une garde au sol surélevée ; des jantes et des pare-chocs renforcés et une carrosserie robuste donnant un look baroudeur au véhicule. Certains constructeurs produisent également des modèles SUV compact : des véhicules plus courts en longueur et adaptés au trafic urbain. Si la progression des ventes est continue depuis plusieurs années, le marché subit une forme de plafonnement, avec une croissance qui se tasse d’année en année.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1512, du 30 mai 2019, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.