Le Réveil Lozère 10 juillet 2019 a 09h00 | Par Sophie Chatenet

Le Massif central milite pour une Pac juste et durable

Les responsables professionnels du grand Massif central ont rédigé un livre blanc dans le cadre de la Pac post-2020. Revalorisation, équilibre, accompagnement, compensation… en sont les fils conducteurs.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
De gauche à droite : Patrick Escure (Cantal) ; Didier Ramet (Bourgogne), Patrick Bénézit et Christine Valentin.
De gauche à droite : Patrick Escure (Cantal) ; Didier Ramet (Bourgogne), Patrick Bénézit et Christine Valentin. - © SC

Une fois n’est pas coutume, les agriculteurs du grand Massif central souhaitent afficher leurs propositions dans le cadre de la Pac post-2020. Même si au niveau européen, l’heure est à l’installation des nouvelles instances alors qu’on ignore encore le timing de la mise en œuvre de la nouvelle Pac, « la communication sur nos positions, auprès des élus européens notamment, doit s’engager sans attendre », estiment Christine Valentin et Patrick Bénézit, le duo à la tête du Sidam et de la Copamac. À l’occasion d’une réunion, organisée dernièrement à Aubière (63), les élus professionnels ont validé la feuille de route en faveur d’une Pac « juste et durable », garante de « territoires ruraux vivants et attractifs ». Le projet est bâti autour de quatre axes stratégiques : soutenir les prix ; compenser les écarts et reconnaître l’existant ; garantir la sécurité des exploitations et enfin installer et investir.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1518, du 11 juillet 2019, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

L’été 2022 pourrait être marqué par des étiages ou des baisses de nappes marquées sur la totalité du territoire

selon un communiqué diffusé au lendemain d’une réunion du Comité d’anticipation et de suivi hydrologique (Cash).