Le Réveil Lozère 19 juin 2019 a 09h00 | Par Nancy Sagnet d'apès communiqué

« Le mont Lozère en fête »

Depuis 28 ans, les troupeaux ovins de Prévenchères transhument vers le sommet du mont Lozère.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © association La Trabshumance au Mont Lozère

Depuis 28 ans, les troupeaux ovins de Prévenchères transhument vers le sommet du mont Lozère. Autour du passage des troupeaux transhumants, de nombreux bénévoles, en collaboration avec des éleveurs passionnés par les traditions et la transmission de ce patrimoine ancestral, organisent une journée festive dimanche 23 juin, à la station de ski du mont Lozère.
Dès l’aube, deux randonnées sont organisées. La première prendra le départ à 4 h précise à la station pour aller voir le lever de soleil au sommet du Finiels. La seconde, à 5 heures, permettra de suivre les troupeaux depuis Prévenchères jusqu’à l’estive.
Les animations débuteront dès 9 h à la station du mont Lozère avec un vide grenier et un marché paysan et artisanal et durera toute la journée. À 10 h 30, une célébration œcuménique est prévue. De 11 h30 à 13 h, les éleveurs et la FNDP organiseront une conférence-débat sur l’agropastoralisme : un enjeu majeur pour les territoires. Les troupeaux arriveront à la station vers 12 h 30. Le temps de la pause déjeuner, un repas est proposé. Durant l’après-midi, les visiteurs pourront assister à de nombreuses démonstrations, dont la tonte de mouton et l’extraction de miel. Enfin à 15 h 30, l’ensemble vocal Mélodie de Saint-Hiaire-de-Brethmas donnera un concert à la chapelle.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Grâce aux reports de stock de l’année 2021, la majorité des éleveurs et éleveuses sont sereins pour cet hiver mais sont préoccupés par la possibilité que l’année 2023 puisse ressembler à 2022, auquel cas les bilans fourragers seraient loin de l’équilibre

rapporte la dernière note agro-climatique de l’Idele (Institut de l’élevage), publiée le 17 novembre.