Le Réveil Lozère 02 décembre 2020 a 09h00 | Par Marion Ghibaudo

Le moulin de Grattegals : farine «zéro carbone»

Remis progressivement en route depuis 10 ans, le moulin de Grattegals à Cans-en-Cévennes, tourne de façon régulière, produisant de la farine à l’aide du Tarnon.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Remis progressivement en route depuis 10 ans, le moulin de Grattegals à Cans-en-Cévennes, tourne de façon régulière, produisant de la farine à l’aide du Tarnon.
Remis progressivement en route depuis 10 ans, le moulin de Grattegals à Cans-en-Cévennes, tourne de façon régulière, produisant de la farine à l’aide du Tarnon. - © Marion Ghibaudo

Ce moulin à eau, caché dans les méandres du Tarnon, appartient à la famille de Christophe Bourely depuis neuf générations. Les premières traces écrites « remonteraient à 1686 », selon la maman de Christophe Bourely, férue de recherches historiques. En 1983, le moulin semblait devoir donner son ultime tour de roue, avant de plonger dans le silence .
La suite, c’est Christophe Bourely qui la raconte le mieux : comment, depuis près de dix ans, par touches successives, il a réhabilité son moulin, le dépoussiérant, limant les roues, graissant les courroies, vérifiant le diamètre des soies et s’assurant que chaque pièce soit à sa place pour donner une belle farine.
« Le moulin a repris le meulage depuis 2015, et depuis deux ans, nous avons une activité régulière, d’une journée par semaine où la farine est moulue pour différentes personnes », détaille le fier propriétaire.
Si Christophe Bourely avoue qu’il ne s’imaginait pas un jour devenir meunier, l’expérience « le rend heureux ». Même s’il a du apprendre sur le tas comment faire tourner un moulin : « je me rappelais de quelques gestes du grand-père, chevrier et qui faisait tourner le moulin pour lui, mais je n’y connaissais rien », rigole Christophe Bourely.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Il est nécessaire que les particularités des projets agricoles soient prises en compte : la FNSEA et l’Apca poursuivront leur combat pour exclure les bâtiments à vocation agricole du dispositif

lancent les organisations dans un communiqué le 4 juin.