Le Réveil Lozère 29 juin 2022 a 15h00 | Par Marion Ghibaudo

Le nouveau préfet présente ses axes de travail

Vendredi 24 juin, lors d’une conférence de presse à la préfecture de Mende, le préfet Philippe Castanet a présenté les grands axes de travail qu’il souhaite développer.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Vendredi 24 juin, lors d’une conférence de presse à la préfecture de Mende, le préfet Philippe Castanet a présenté les grands axes de travail qu’il souhaite développer.
Vendredi 24 juin, lors d’une conférence de presse à la préfecture de Mende, le préfet Philippe Castanet a présenté les grands axes de travail qu’il souhaite développer. - © Préfecture de Lozère

Crise de la Covid-19, sécheresse, agriculture, économie, etc. : les dossiers sont déjà nombreux sur le bureau du nouveau préfet. Après s’être de nombreuses fois rendu sur le terrain depuis son arrivée en Lozère le 4 avril, le préfet a dit entendre « les préoccupations et les attentes des forces vives » du département. « Les contacts sont importants, ma façon de faire est de me rendre sur le terrain pour comprendre ce qui se passe ». Pour ce dernier, des projets et de bonnes idées sont « déjà en germe sur le territoire », et le préfet souhaite se poser en facilitateur de l’émergence de ces initiatives.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Julien Denormandie avait promis que les aides à la conversion qui ne sont pas consommées resteraient orientées vers l’agriculture biologique, et c’est ce que nous devons confirmer avec Marc Fesneau

indique à Agra presse Étienne Gangneron, vice-président de la FNSEA en charge du dossier.