Le Réveil Lozère 27 janvier 2021 a 09h00 | Par RM

Le Parlement européen valide le renforcement de la capacité de riposte de l’UE

Le Parlement européen souhaitait se donner les moyens de mieux protéger ses intérêts commerciaux face à des pays tiers. C’est chose faite depuis le vote du 19 janvier, lors de l’assemblée plénière.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Le Parlement européen souhaitait se donner les moyens de mieux protéger ses intérêts commerciaux face à des pays tiers. C’est chose faite depuis le vote du 19 janvier, lors de l’assemblée plénière.
Le Parlement européen souhaitait se donner les moyens de mieux protéger ses intérêts commerciaux face à des pays tiers. C’est chose faite depuis le vote du 19 janvier, lors de l’assemblée plénière. - © Marc Dossman/European Union 2017

Pour pallier le blocage du fonctionnement de l’organe d’appel de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) par les États-Unis, le Parlement européen réuni en plénière le 19 janvier a approuvé à une très large majorité (653 voix contre 10 et 30 abstentions), le renforcement du règlement de l’UE sur le respect des règles du commerce international.
Conformément à ce règlement qui a fait l’objet d’un accord entre les trois institutions européennes, l’UE pourra mieux protéger ses intérêts commerciaux en cas de mesure illégale prise à son encontre par un pays tiers via l’introduction de contre-mesures lorsque celle-ci obtient une décision favorable d’un groupe spécial de règlement des différends de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).
Ces contre-mesures pourront aussi être prises dans le cadre d’accords bilatéraux et régionaux lorsque l’autre partie ne coopère pas au règlement du différend. Ces contre-mesures pourront concerner les biens mais aussi les services ainsi que les droits de propriété intellectuelle, notamment les marques, les dessins et les indications géographiques européens.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous ne pouvons plus assumer financièrement de payer l’intégralité des dégâts agricole pour tout le territoire, alors qu’il y a des zones où nous ne pouvons pas mettre les pieds

rappelle Willy Schraen, président de la FNC.