Le Réveil Lozère 28 octobre 2020 a 09h00 | Par AG

Le Parlement européen valide les grandes lignes de sa position

Le Parlement européen a commencé à examiner en plénière sa position sur la future Pac. Les grands compromis trouvés entre les principaux groupes politiques – qui prévoient notamment une part de 30 % du premier pilier pour les éco-régimes – ont déjà été validés lors des premières sessions de vote. L’adoption finale du mandat de négociation du Parlement sur les trois règlements était prévue le 23 octobre en fin de journée.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Le Parlement européen a commencé à examiner en plénière sa position sur la future Pac. Les grands compromis trouvés entre les principaux groupes politiques – qui prévoient notamment une part de 30 % du premier pilier pour les éco-régimes – ont déjà été validés lors des premières sessions de vote. L’adoption finale du mandat de négociation du Parlement sur les trois règlements était prévue le 23 octobre en fin de journée.
Le Parlement européen a commencé à examiner en plénière sa position sur la future Pac. Les grands compromis trouvés entre les principaux groupes politiques – qui prévoient notamment une part de 30 % du premier pilier pour les éco-régimes – ont déjà été validés lors des premières sessions de vote. L’adoption finale du mandat de négociation du Parlement sur les trois règlements était prévue le 23 octobre en fin de journée. - © JC Gutner/Illustration

Le scrutin devrait finalement être beaucoup moins compliqué qu’annoncé depuis des semaines. Le Parlement européen a adopté, lors des premiers votes qui ont commencé le 20 octobre dans la soirée, les grandes lignes de sa position de négociation sur la future Pac. Un vote remporté à une large majorité de plus des deux tiers sur la plupart des amendements de compromis convenus entre les trois plus importants groupes politiques (démocrates-chrétiens du PPE, sociaux-démocrates du S&D et centristes de Renew). Et ce malgré les appels de certains, y compris parmi les groupes politiques ayant convenu de l’accord, à le repousser. « In Memoriam : Politique agricole commune (1962-2020). L’accord PPE-Renew-S&D sur les plans stratégiques est un non-sens qui oublie les agriculteurs et la durabilité ! », a notamment déploré le social-démocrate belge Marc Tarabella.
Les eurodéputés réunis en plénière jusqu’au 23 octobre ont finalement débuté leur examen des trois règlements (plans stratégiques, OCM et règlement horizontal) de la future Pac avec un jour d’avance sur le programme initial. Une décision prise en dernière minute compte tenu de créneaux de vote qui se sont libérés. Mais un certain nombre d’eurodéputés, notamment des groupes de la Gauche unitaire et des Verts, ont dénoncé une manœuvre visant à écourter le débat parlementaire sur ce dossier.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Cette décision est une bonne nouvelle pour développer les panneaux sur toitures et l’autonomie dans nos fermes

ont commenté les Jeunes agriculteurs, par opposition à « la multiplication tous azimuts [du photovoltaïque] au sol ».