Le Réveil Lozère 13 avril 2022 a 09h00 | Par Marion Ghibaudo

Le Pérail dépose une demande de reconnaissance auprès de l'Inao

L'association de défense et de promotion du fromage de brebis « Pérail », dite « Association Pérail » a déposé auprès de l'Inao une demande de reconnaissance en IGP « Pérail ».

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Conformément au règlement (UE) nº 1151/2012 du Parlement européen et du Conseil du 21 novembre 2012 relatif aux systèmes de qualité applicables aux produits agricoles et aux denrées alimentaires, en cas d'enregistrement de la dénomination « Pérail » en IGP au titre de ce système, cette dénomination sera protégée et réservée aux seuls produits qui respecteront les conditions de production du cahier des charges de l'IGP concernée.
Ainsi, les produits considérés comme des produits comparables au « Pérail », à savoir l'ensemble des fromages au regard de la jurisprudence existant en la matière, ne pourront pas être commercialisés avec une quelconque référence, directe ou indirecte, au « Pérail ».

Protéger l'appellation
De même, le produit dont la dénomination est enregistrée en IGP sera protégé contre toutes évocations et déclinaisons, y compris figuratives, pour commercialiser ou présenter des produits ne bénéficiant pas de l'IGP en cause, quand bien même ces produits proviendraient effectivement de la même zone géographique.
Toute personne intéressée ou s'interrogeant sur l'étendue de la protection est invitée à se rapprocher de l'Association Pérail et du site Inao d'Aurillac afin de prendre connaissance du projet de cahier des charges et faire valoir ses observations auprès des services de l'Inao.

En pratique

Association Pérail : 36 avenue de la République 12100 Millau - Tél. 05 65 59 22 13 - Courriel : contact@perail.fr
Inao : Village d'entreprises, 14 avenue du Garric 15000 Aurillac - Tél. : 04 71 63 85 42 - Courriel : inao-aurillac@inao.gouv.fr

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les Cuma attendent du projet de loi énergies renouvelables qu’il soutienne le développement de solutions mutualisées. Il s’agit en priorité de lever les freins à la production d’énergie en Cuma : ouverture statutaire, simplification des démarches administratives, développement des liens avec les collectivités territoriales, etc

d’après un communiqué.