Le Réveil Lozère 28 juillet 2021 a 15h00 | Par Marion Ghibaudo

Le photovoltaïque sur bâtiments : une piste de développement

La SAS Moulin Énergies, installée à Recoules-de-Fumas (Lozère), a fait appel à l'entreprise RCE (Issoire) pour s'équiper de toiture photovoltaïque.

Abonnez-vous Reagir Imprimer

« Il nous aura fallu onze ans pour nous lancer ! », s'amuse Fabien Moulin, l'heureux propriétaire, avec son épouse Christine Moulin, de cette installation de 4×100 kWc, et posées sur les toits de leurs bâtiments agricoles. Pour s'assurer que leur comptabilité soit en ordre, ils ont décidé de séparer leur exploitation agricole de l'exploitation issue des panneaux photovoltaïques. D'autant plus que le Gaec a préféré investir dans ses panneaux plutôt que de les louer à une société tierce, au risque de perdre leur autonomie.
Un chantier qui s'est fait en plusieurs étapes - par tranches de 18 mois pour respecter la réglementation en cours - et aujourd'hui, le couple exploite « quatre centrales de 100 kilowatts crête » décrit Ludovic Dupas (NDLR 100 kWc est aujourd'hui le maximum autorisé sans passer par des appels d'offres ministériels), cofondateur de RCE, l'entreprise qui les a accompagnés dans leur projet photovoltaïque depuis le début. « Nous avons pris les premières informations au sujet du photovoltaïque en 2010 », rigole l'agriculteur. Avec son épouse, Christine Moulin, ils ont préféré mûrir le sujet avant de se lancer. « L'idée nous plaisait, donc on a commencé à en parler entre nous, mais c'était encore l'époque des pionniers », détaille Fabien Moulin pour expliquer sa prudence d'alors. « On entendait de tout, donc on est resté méfiants », pointe Christine Moulin. « Et puis, j'ai fait des études de physique chimie, donc je peux poser des questions plus poussées, et certains démarcheurs étaient incapables de répondre », sourit Fabien Moulin.

- © Marion Ghibaudo

RCE : le photovoltaïque les allume


Ludovic Dupas et son cofondateur, Pierre Naudin, travaillent sur le photovoltaïque depuis ses débuts. D'abord comme salariés pour une autre entreprise, en 2015, l'appel de l'entrepreneuriat se fait le plus fort, et ils se lancent en duo. Avec une idée : servir un marché bien particulier, « nous sommes calibrés pour de gros projets, et sur les toitures agricoles ». Une force et un vrai argument de vente pour les deux cofondateurs qui rayonnent sur le Massif central. « Nous sommes tous les deux électriciens de formation, passés par une école de commerce pour l'un et l'autre a travaillé pour EDF », explique Ludovic Dupas. Leur crédibilité, les cofondateurs l'ont construite dans la durée : « on ne mise pas tout sur la communication, plutôt sur un bon accompagnement de nos clients ». Une stratégie qui marche puisque deux clients sur trois qui sont allés chez RCE signent pour de nouveaux projets.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous ne pouvons plus assumer financièrement de payer l’intégralité des dégâts agricole pour tout le territoire, alors qu’il y a des zones où nous ne pouvons pas mettre les pieds

rappelle Willy Schraen, président de la FNC.