Le Réveil Lozère 21 juillet 2021 a 11h00 | Par Marion Ghibaudo

Le PNC renforce ses saisonniers pour mieux encadrer les randonneurs

Au vu de l’augmentation exponentielle de la fréquentation du parc national des Cévennes ces deux dernières années, le PNC a décidé de renforcer la présence des saisonniers sur le territoire pour servir de relais entre habitants du parc et touristes.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Au vu de l’augmentation exponentielle de la fréquentation du parc national des Cévennes ces deux dernières années, le PNC a décidé de renforcer la présence des saisonniers sur le territoire pour servir de relais entre habitants du parc et touristes.
Au vu de l’augmentation exponentielle de la fréquentation du parc national des Cévennes ces deux dernières années, le PNC a décidé de renforcer la présence des saisonniers sur le territoire pour servir de relais entre habitants du parc et touristes. - © Julien Beinat/Illustration

« Le PNC est l’un des seuls parcs nationaux habités de France », ont rappelé les élus du parc, ce qui peut conduire à des problèmes sur le terrain : morsures de chien, incivilités, etc.
Des problématiques que les éleveurs en estives rencontrent de plus en plus. Après de nombreuses remontées de terrain, le PNC a donc décidé de renforcer le nombre de ses saisonniers et d’en former six de plus, qui travailleront en binôme, sur les zones les plus fréquentées du parc (massif du mont Lozère, de l’Aigoual et du causse Méjean).
« Ils auront pour mission d’informer les touristes sur la réglementation en cœur de Parc, et d’assurer le lien avec les éleveurs et les bergers, afin de favoriser la cohabitation entre activités pastorales et touristiques dans le parc », ont expliqué les formateurs. « Ces six agents vont venir renforcer le réseau des agents de terrain qui travaillent à l’année sur la zone du parc », ont notamment pointé les formateurs.
En 2020, près de 300 avertissements oraux avaient été distribués pour « des infractions dues à une méconnaissance de la réglementation en zone cœur de parc », et une vingtaine de procès-verbaux dressés. En 2021, le PNC espère réduire ces chiffres en formant ces trois binômes, notamment à la thématique des chiens de troupeaux, pour qu’ils puissent ensuite expliquer les bons comportements à adopter face à ces animaux.
« L’objectif, c’est que ces binômes soient sur le terrain tout le temps, visibles, et qu’ils servent de relais », ont conclu les formateurs, « pour que la saison estivale se passe au mieux pour tous ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous considérons que la règle de répartition se doit d’évoluer au regard de la réalité économique

a indiqué l’Élysée lors d’un échange avec la presse concernant le nouveau paquet climat de la Commission le 23 juillet.