Le Réveil Lozère 09 juin 2021 a 11h00 | Par Marion Ghibaudo

Le pôle agroalimentaire en bonne voie

Lundi 7 juin, Aurélie Maillols, vice-présidente de la région Occitanie a visité le chantier du pôle agroalimentaire en construction à Saint-Julien-des-Points. Un chantier qui devrait être terminé « pour le 1er septembre », selon le maire de Saint-Julien-des-Points, André Deleuze.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Lundi 7 juin, Aurélie Maillols, vice-présidente de la région Occitanie a visité le chantier du pôle agroalimentaire en construction à Saint-Julien-des-Points. Un chantier qui devrait être terminé « pour le 1er septembre », selon le maire de Saint-Julien-des-Points, André Deleuze.
Lundi 7 juin, Aurélie Maillols, vice-présidente de la région Occitanie a visité le chantier du pôle agroalimentaire en construction à Saint-Julien-des-Points. Un chantier qui devrait être terminé « pour le 1er septembre », selon le maire de Saint-Julien-des-Points, André Deleuze. - © Marion Ghibaudo

En compagnie du vice-président de la communauté de communes des Cévennes-au-mont-Lozère Christian Roux, du maire de Saint-Julien-des-Points André Deleuze, et de l'ancien maire du Collet-de-Dèze Jean-Michel Lacombe (premiers porteurs du projet en collaboration avec le syndicat mixte des hautes vallées cévenoles), cette visite a été l'occasion de faire le point sur l'avancée des travaux de ce projet qui a débuté en 2017 (début des travaux en 2019), sous l'ancienne équipe de la mairie du Collet-de-Dèze, et dont la communauté de communes est le maître d'ouvrage.
« Ce projet a débuté après une demande des producteurs du territoire, car les producteurs étaient obligés d'aller loin pour transformer leurs produits », a expliqué Christian Roux, en charge des travaux à la communauté de communes. Ce chantier, qui au total devrait coûter plus de 2,7 millions d'euros, va permettre à quatre productions différentes de venir transformer leurs produits sur ce lieu : un atelier de transformation carnée portée par Abel Tatane, une partie abattage de volailles louée à Cédric et Valérie Cuenca, la castanéiculture avec le GIE Castane représentant cinq producteurs, et le stockage de la bière pour les producteurs du Collet-de-Dèze, la bière PBC. Cependant, aucun local commercial ne sera implanté sur le pôle, car il aurait fallu une autre classification du site et modifier en substance le projet. Mais cette idée pourrait faire son chemin dans un deuxième temps, si les locataires s'emparaient du sujet d'eux-mêmes. « Ce site est un véritable outil de travail pour le territoire et ses acteurs », se réjouit André Deleuze, maire de Saint-Julien-des-Points.
« La Région accompagne la partie transformation agroalimentaire, a détaillé Aurélie Maillols vice-présidente de la région, car c'est un projet qui permet de mieux valoriser les productions agricoles des territoires, et il y a un fort intérêt économique ». Un accompagnement qui se fait dans le cadre du contrat agroViti stratégique, adopté par la région Occitanie en 2017 pour « des besoins d'investissement ponctuel des PME agroalimentaires par un accompagnement ciblé et calibré de la région ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous considérons que la règle de répartition se doit d’évoluer au regard de la réalité économique

a indiqué l’Élysée lors d’un échange avec la presse concernant le nouveau paquet climat de la Commission le 23 juillet.