Le Réveil Lozère 31 mars 2021 a 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Le programme Petites villes de demain est officiellement lancé en Lozère

Mercredi 24 mars à Chanac, la préfète Valérie Hatsch avait convié les élus des 14 communes et cinq communautés de communes lozériennes retenues dans le programme Petites villes de demain pour une signature officielle de convention.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Mercredi 24 mars à Chanac, la préfète Valérie Hatsch avait convié les élus des 14 communes et cinq communautés de communes lozériennes retenues dans le programme Petites villes de demain pour une signature officielle de convention.
Mercredi 24 mars à Chanac, la préfète Valérie Hatsch avait convié les élus des 14 communes et cinq communautés de communes lozériennes retenues dans le programme Petites villes de demain pour une signature officielle de convention. - © Marion Ghibaudo

« Je me réjouis de cette signature, car c'est un dispositif adapté au territoire », a souligné la préfète de Lozère Valérie Hatsch dans son discours. Cette signature de convention est l'aboutissement d'un travail de longue haleine, et a été précédée par cinq réunions de lancement du programme, organisées par les services de l'État, avec les élus concernés.
En plus de l'échelon local, les services de l'État souhaitent associer, dès que possible, les échelons du département et de la région à ces programmes. « Nous trouverons très vite un moyen d'y associer les uns et les autres, c'est en tout cas notre volonté », a promis la préfète Valérie Hatsch.

Un programme pensé pour les petites villes
Dirigé par l'agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT), le programme des Petites villes de demain, lancé en 2020, a d'abord été pensé pour les villes de moins de 20 000 habitants. Doté d'un budget de trois milliards d'euros pour une durée de six ans, ce programme a pour objectif de « donner aux élus les moyens de concrétiser leurs projets et de conforter la fonction de centralité dynamique et attractive de ces petites villes, pour leurs habitants comme pour le territoire environnant », selon la profession de foi du programme. « Ce n'est pas toujours facile de monter des dossiers dans nos petites communes, ce programme est une vraie chance », s'est réjoui Henri Couderc, président de la communauté de communes Gorges causses Cévennes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous ne pouvons plus assumer financièrement de payer l’intégralité des dégâts agricole pour tout le territoire, alors qu’il y a des zones où nous ne pouvons pas mettre les pieds

rappelle Willy Schraen, président de la FNC.