Le Réveil Lozère 10 novembre 2020 à 09h00 | Par Marion Ghibaudo

Le recensement agricole est en cours en Occitanie

Opération décennale européenne obligatoire, le recensement agricole a commencé le jeudi 1er octobre 2020 dans toute la France, et durera jusqu’en avril 2021. Objectif affiché par le ministère de l’Agriculture : « mieux connaître notre agriculture aujourd’hui pour mieux décider demain de politiques agricoles adaptées à la réalité du terrain ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Opération décennale européenne obligatoire, le recensement agricole a commencé le jeudi 1er octobre 2020 dans toute la France, et durera jusqu’en avril 2021. Objectif affiché par le ministère de l’Agriculture : « mieux connaître notre agriculture aujourd’hui pour mieux décider demain de politiques agricoles adaptées à la réalité du terrain ».
Opération décennale européenne obligatoire, le recensement agricole a commencé le jeudi 1er octobre 2020 dans toute la France, et durera jusqu’en avril 2021. Objectif affiché par le ministère de l’Agriculture : « mieux connaître notre agriculture aujourd’hui pour mieux décider demain de politiques agricoles adaptées à la réalité du terrain ». - © Émilie Wood/Illustration

Nouveauté du recensement 2020 : une partie de la collecte s’effectuera en ligne. Les exploitants concernés pourront répondre à un questionnaire, « sur un site dédié et sécurisé », est-il assuré par les organisateurs. Les enquêteurs ne se rendront donc pas forcément dans chaque exploitation agricole visée par le recensement.
Au niveau national, le recensement agricole devrait porter sur près de 450 000 exploitations dont 30 000 dans les Dom-Tom, selon les chiffres fournis par le ministère de l’Agriculture. Et au niveau de l’Occitanie, ce seront près de 80 000 exploitations qui seront enquêtées, avec une centaine d’enquêteurs mobilisés pour la région. Attention, un refus de réponse entraîne une amende de 900 euros. « Généralement, nous envoyons d’abord une lettre de rappel, c’est très rare que nous devions appliquer l’amende », ont expliqué les organisateurs du recensement.
La majorité des exploitants seront sollicités pour remplir le questionnaire en ligne ; une collecte de données plus détaillées sera effectuée par un enquêteur pour une partie seulement des exploitations (70 000 exploitations visées au niveau national ; 8 200 en Occitanie). « Une seule personne sur chaque exploitation est invitée à répondre à l’enquête, en général le ou la cheffe d’exploitation », notent les organisateurs du recensement qu’est le service de la statistique et de la prospective et les services statistiques régionaux du ministère de l’Agriculture.
Une centaine de questions ont été prévues pour chaque questionnaire, avec des questions complémentaires suivant les réponses données à certains sujets. « Les données collectées sont confidentielles et seront utilisées à des fins exclusivement statistiques ou pour des travaux de recherche scientifique ou historique », ont expliqué les organisateurs de la collecte, qui espèrent que les premiers résultats seront disponibles dès la fin de l’année 2021.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

On ne sait pas trop ce que l’on a perdu encore. On sait qu’une grande partie sera récupérée, mais pas tout. Sur les deux chambres, il y a 2 000 ordinateurs à analyser. On saura d’ici une semaine

a expliqué à l’AFP Philippe Noyau, le président de la chambre du Centre-Val-de-Loire. Les chambres d’agriculture du Centre-Val-de-Loire et de Nouvelle-Aquitaine ont été victimes d’une cyberattaque.