Le Réveil Lozère 16 janvier 2019 a 09h00 | Par Agrafil

Le registre des actifs agricoles a son site internet

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Le registre des actifs agricoles prévu par la loi d’Avenir pour l’agriculture de 2014, a son site internet grand public, indique l’Apca qui en a la gestion, dans un communiqué de presse du 11 janvier. « Nous avons eu des problèmes techniques dans sa mise en place, explique Dominique Bouvier, responsable du service entreprises et installation interrogé par Agra presse. Mais depuis le 2 janvier, le site permet à tous de consulter la base de données ». Ce registre est l’équivalent du registre du commerce et des sociétés (RCS) et répertorie l’ensemble des actifs agricoles « sans démarches supplémentaires ou coûts pour les agriculteurs » rassure-t-il. Les utilités potentielles de ce dispositif sont nombreuses, estime l’Apca : « circonscrire le versement de certaines aides publiques aux seuls agriculteurs qualifiés d’actifs agricoles, simplifier les échanges avec les divers organismes et administrations, prévoir pour les exploitants agricoles la possibilité de transmettre leur place de marché ou encore contribuer à la définition du statut de l’agriculteur professionnel ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.