Le Réveil Lozère 30 avril 2022 a 08h00 | Par Renaud Saint-André

Le robot compatible en AOP et en bio

À Mauriac, Jérôme Merlin produit un lait répondant à des cahiers des charges exigeants, avec un robot de traite.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Gaëtan Maurice et Jérôme Merlin contrôlent depuis la fosse, alors qu'une vache est traite sur le robot entièrement automatique, particulièrement compact.
Gaëtan Maurice et Jérôme Merlin contrôlent depuis la fosse, alors qu'une vache est traite sur le robot entièrement automatique, particulièrement compact. - © Renaud Saint-André

Depuis 1998 qu'il est installé, Jérôme Merlin a peu à peu transformé l'exploitation du Reyt, à Mauriac. Le troupeau mixte est devenu exclusivement laitier dès 2000 et, à la faveur d'un agrandissement, une salle de traite de dix postes a été installée. Depuis septembre 2020, un petit nouveau a fait son apparition : le robot.
« C'est moins d'astreinte, on gagne du temps et aussi en confort de travail », justifie l'éleveur qui souffrait du dos. La mise en service d'un GEA DairyRobot R.9500 a donné raison à Jérôme Merlin. « Il répond parfaitement Tout juste a-t-il fallu une petite période d'adaptation : Au début, les vaches y passaient trop souvent avec trop peu de lait. D'où un petit souci de lipolyse. Mais elles ont vite compris et tout est rentré dans l'ordre. » La qualité, mais aussi les volumes, sont identiques à ceux que fournissait la salle de traite. Mieux, une expérience conduite ici a démontré une baisse des volumes lors d'un retour en salle de traite. Et bien sûr, le robot - pour peu que les animaux puissent facilement pâturer - est compatible avec les exigeants cahiers des charges bio et AOP dans lesquels l'EARL du Reyt est engagée.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.