Le Réveil Lozère 09 juin 2021 a 11h00 | Par Pierre Garcia

Le secteur de l’agroéquipement en proie à d’inquiétantes pénuries

Depuis le début de l’année, une crise de l’approvisionnement s’installe durablement dans l’industrie en général et le secteur de l’agroéquipement en particulier. Retards de livraison, marché bloqué, les professionnels s’inquiètent aujourd’hui d’une crise dont l’issue n’est toujours pas connue.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Pour les agriculteurs, la situation engendre des délais d’attente plus longs après commande, qui s’échelonnent en moyenne de deux à quatre mois.
Pour les agriculteurs, la situation engendre des délais d’attente plus longs après commande, qui s’échelonnent en moyenne de deux à quatre mois. - © Pierre Garcia

Selon un tout dernier sondage effectué par le syndicat français des industriels de l’Agroéquipement, Axema, auprès de ses adhérents, l’incertitude sur le marché des matières premières industrielles s’aggrave : 94 % des entreprises rencontrent aujourd’hui des difficultés d’approvisionnement et 75 % d’entre elles sont confrontées à une pénurie d’approvisionnement. Elle concerne notamment les composants électroniques, le matériel hydraulique et surtout l’acier. Ce dernier, qui représente à lui seul 30 à 40 % du coût de fabrication moyen du matériel agricole, a plus que doublé en un an. Son prix s’élevait en avril 2020 à 550 € la tonne, il s’affiche désormais à 1 250 € la tonne et devrait continuer à prendre de la valeur dans les prochains mois, d’après les professionnels du secteur. Une situation tendue qui se traduit par un autre chiffre : 13 % des industriels de l’agroéquipement estiment aujourd’hui inéluctable l’arrêt temporaire de certaines de leurs chaînes de production.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Le projet prévoirait, dans une phase de transition, l’accompagnement de chaque collaborateur et un soutien individualisé aux éleveurs

expliquait Danone dans un communiqué, suite à son annonce de la conversion de sa laiterie de Villecomtal-sur-Arros (Gers) en usine de boissons végétales.