Le Réveil Lozère 25 septembre 2021 a 08h00 | Par AJ

Le Sénat toilette Égalim 2 en commission des affaires économiques

Pour leur première lecture, les sénateurs de la commission des affaires économiques ont décidé d'apporter leur touche à la proposition de loi Égalim 2.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Pour leur première lecture, les sénateurs de la commission des affaires économiques ont décidé d'apporter leur touche à la proposition de loi Égalim 2.
Pour leur première lecture, les sénateurs de la commission des affaires économiques ont décidé d'apporter leur touche à la proposition de loi Égalim 2. - © Francois d'Alteroche/Illustration

Réunis en commission des affaires économiques le 15 septembre pour la première lecture de la proposition de loi (PPL) visant à protéger le revenu des agriculteurs, dite Égalim 2, les sénateurs ont remodelé le texte qui avait été adopté à l'unanimité par les députés.
« Là où il y a le plus grand écart, c'est sur l'article 2 » qui concerne la transparence du coût d'achat de la matière première agricole et sa non-négociabilité dans les conventions écrites conclues entre distributeurs et industriels à l'issue des négociations commerciales annuelles, explique à Agra presse Anne-Catherine Loisier, rapporteure centriste du texte. « Nous l'avons complètement réécrit » pour « élargir la disposition aux marques de distributeurs (MDD) ». « Sinon cette mesure ne s'applique ni aux coopératives, ni aux MDD. Si l'on fait la somme, seules 20 % des matières premières agricoles étaient soumises à la non-négociabilité », explique l'élu de Côte-d'Or.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La liste (ndlr publiée par la commission européenne) explique parfaitement pourquoi nous demandons depuis le premier jour qu’une étude d’impact complète soit réalisée

ont à nouveau dénoncé les organisations et coopératives agricoles de l’UE (Copa-Cogeca).