Le Réveil Lozère 08 juillet 2020 � 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Le service de remplacement : une année 2019 au vert

Ce vendredi 3 juillet, le service de remplacement de Lozère a tenu son assemblée générale annuelle, en présence des adhérents et des employés. À l’issue de la présentation de l’exercice, il ressort que le service de remplacement se porte bien.

Abonnez-vous R�agir Imprimer
À gauche, Anne Maurin et Maryline Delaspre, animatrices du service de remplacement et à droite Bastien Durand et Julien Lapierre, respectivement nouveau et ancien président,
À gauche, Anne Maurin et Maryline Delaspre, animatrices du service de remplacement et à droite Bastien Durand et Julien Lapierre, respectivement nouveau et ancien président, - © Marion Ghibaudo

C’était une assemblée particulière puisque élective : le président Julien Lapierre, arrivé au terme de son mandat, a laissé sa place à Bastien Durand, nouvellement élu. « Ces deux ans ont été une belle aventure », a décrit Julien Lapierre dans son discours de remerciement.
En 2019, ont rappelé les animatrices du service de remplacement Maryline Delaspre et Anne Maurin, 3 240 journées de remplacement ont été effectuées, « ce qui équivaut à près de 14 temps plein », ont relevé les animatrices.
Une statistique positive qui montre que le service de remplacement rentre peu à peu dans les habitudes de travail sur les exploitations. « Parmi les 500 adhérents, on note 41 % d’utilisateurs en plus en 2019 », se satisfait Maryline Delaspre.
Les motifs d’utilisation des agents sont multiples : congés d’été ou de maternité, les remplacements pour maladie dominent largement les demandes. Les crédits d’impôts accordés à certains motifs peuvent aussi, en partie, expliquer cet effet à la hausse.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions �mises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se r�serve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et r�glements en vigueur, et decline toute responsabilit� quant aux opinions �mises,

En bref
Prochaine breve

5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Aujourd’hui, la zone des Landes malheureusement est condamnée à très court terme

A déclaré Marie-Pierre Pé, la directrice du Cifog (interprofession du foie gras), sur RTL le 8 janvier. Avec une quarantaine de nouveaux cas depuis le 8 janvier, l’épizootie d’influenza aviaire poursuit sa progression