Le Réveil Lozère 26 août 2020 à 09h00 | Par Pierre-Louis Berger

Le Soleil des collines conçoit un verger économe en eau

Dans la Drôme, à Bren, l'exploitation de Christophe Lamotte, le Soleil des collines expérimente depuis 2013 un système d'arrosage goutte à goutte enterré pour réaliser des économies d'eau et injecter la fertilisation sur 30 ha d'abricotiers et 10 ha de poiriers bio.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Nicolas Godard chef de culture arboricole au « soleil des collines » à Bren dans la Drôme.
Nicolas Godard chef de culture arboricole au « soleil des collines » à Bren dans la Drôme. - © Pierre-Louis Berger

Réduire la consommation d'eau dans le verger tout en injectant de la fertilisation dans un contexte de réchauffement climatique. Telle est la démarche de la société HDC Lamotte « le soleil des collines » à Bren dans la Drôme. Depuis 2013 l'exploitation de Christophe Lamotte expérimente avec succès un système d'irrigation de goutte à goutte enterré sur les 30 ha d'abricotiers en culture raisonnée et sur 10 ha de poiriers en culture bio. L'expérimentation est suivie par Nicolas Godard chef de culture arboricole au « soleil des collines » et un conseiller consultant technicien Christophe Fournerie. En 2013, l'exploitation investit 6 700 EUR/ha à l'installation dont 4 500 EUR de fourniture, d'un variateur, 500 EUR de main-d'oeuvre et 1 000 EUR/ha pour les tranchées. La station de pilotage et de fertilisation est alors opérationnelle. Elle est pilotée par Nicolas Godard, variété par variété, qui définit le temps d'arrosage mais ne gère pas l'ouverture et la fermeture des vannes. L'exploitation cultive 20 variétés d'abricots différentes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Des bénéfices économiques directs, et une productivité ou une rentabilité accrue sont les conditions essentielles de l’adoption des pratiques durables à court terme

soulignent des chercheurs dans une étude publiée le 4 octobre dans Nature.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui