Le Réveil Lozère 09 septembre 2020 à 10h00 | Par Jean Dubé

Le Space 2020 sera numérique… mais pas que !

Le Space 2020 n’aura pas lieu en totalité au parc expo de Rennes, mais son avatar numérique se concrétise.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le Space 2020 n’aura pas lieu en totalité au parc expo de Rennes, mais son avatar numérique se concrétise.
Le Space 2020 n’aura pas lieu en totalité au parc expo de Rennes, mais son avatar numérique se concrétise. - © Space

L’équipe du Space a présenté mercredi 2 septembre l’édition 2020. De l’innovation, de la génétique, des conférences, des Innov’space, une journée sur le thème de la chaîne alimentaire, une vente génétique, et il se chuchote qu’une visite ministérielle serait aussi à l’ordre du jour. Le Space 2020 sera donc principalement numérique.
Au regard des éléments récents d’actualité sur la pandémie de Covid-19, la décision d’annulation de la version physique du Space 2020 a été pour le président Marcel Denieul, « un élément de responsabilité de notre part, nous avons pris cette décision suffisamment tôt pour que les exposants n’engagent pas de frais ». Une fois la décision prise, la commissaire générale Anne-Marie Quemener, a indiqué : « Nous avons été sollicités par de nombreux exposants, des besoins nombreux se sont exprimés, il était important de répondre aux attentes du monde de l’élevage ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Il est inacceptable que les personnes qui produisent la majeure partie des aliments consommés dans le monde et qui sont les plus exposées face à des conditions météorologiques de plus en plus imprévisibles, soient aussi celles qui bénéficient du plus faible appui.

A déclaré Gilbert F. Houngbo, président du Fonds international de développement agricole (Fida), cité dans un communiqué.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui