Le Réveil Lozère 30 septembre 2020 à 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Le syndicat Abondance : génomique et concours au programme

Mardi 22 septembre s'est tenue l'assemblée générale du syndicat Abondance lozérien, à Saint-Amans, au Gaec Pic.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Mardi 22 septembre s'est tenue l'assemblée générale du syndicat Abondance lozérien, à Saint-Amans, au Gaec Pic.
Mardi 22 septembre s'est tenue l'assemblée générale du syndicat Abondance lozérien, à Saint-Amans, au Gaec Pic. - © Quentin Boyer

Une dizaine d'éleveurs a répondu présent à la convocation. Mais le syndicat se veut dynamique, menant de nombreux projets. « Nous participons à tous les concours auxquels la Lozère est invitée », pointe par exemple Clément Savy, nouveau président du syndicat Abondance.
Dans ces concours brille notamment l'un des élevages adhérent : le Gaec Pic. Qui s'est aussi illustré au Salon de l'agriculture 2020 avec Hautesse, qui termine première de sa catégorie « vaches adultes concourant avec cinq lactations terminées et + ». Une belle prouesse puisque aucune abondance lozérienne n'avait été représentée à Paris depuis les années 1980.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

On ne sait pas trop ce que l’on a perdu encore. On sait qu’une grande partie sera récupérée, mais pas tout. Sur les deux chambres, il y a 2 000 ordinateurs à analyser. On saura d’ici une semaine

a expliqué à l’AFP Philippe Noyau, le président de la chambre du Centre-Val-de-Loire. Les chambres d’agriculture du Centre-Val-de-Loire et de Nouvelle-Aquitaine ont été victimes d’une cyberattaque.